Plomb : analyse et risques associés

L’exposition humaine au plomb résulte de sa présence historique dans certains lieux (matériaux plombés, peintures au chromate de plomb…).

L’entretien, la maintenance ou la restauration de ces lieux, peuvent générer des poussières riches en plomb. Les poussières peuvent se déposer sur toutes les surfaces que ce soit dans nos logements, dans les bâtiments destinés au public, dans les lieux de travail où il est utilisé. Récemment, il a été mesuré à des concentrations anormalement élevées dans l’environnement proche de la cathédrale NOTRE DAME de Paris.

 

Les activités de traitements de déchets, de recyclage peuvent exposer à ce métal. La fabrication de vaisselle en cristal, de vitraux ou certains postes de soudage sont des métiers ou des tâches au cours desquels les salariés sont exposés aux poussières de plomb.

 

Il s’agit d’un élément métallique facilement absorbé et stocké dans l’organisme. En effet, il pénètre principalement par voie digestive en raison d’une insuffisance de l’hygiène individuelle (mains contaminées, aliments souillés …) et il peut être inhalé (poussières, fumées …).

 

Le plomb est un des 1ers composés ayant fait l’objet d’une surveillance réglementaire en milieu professionnel puis en milieu environnemental, en raison de sa toxicité et de sa capacité à s’accumuler dans l’organisme. C’est également l’un des rares composés pour lequel on dispose d’une valeur d’interprétation pour sa contamination surfacique : elle est de 1000 µg/m2 (Arrêté JO du 25/04/2006 consolidé 28/05/09).

 

L’étendue et l’importance de ses effets ont régulièrement été réévaluées par les organismes scientifiques internationaux. Les valeurs biologiques de référence en population générale (VBR) et les valeurs limites biologiques professionnelles (VLB) ont été régulièrement revues à la baisse pour ces raisons, au cours des 3 dernières décennies. En 2019 il est classé reprotoxique par l’UE (susceptible de nuire à la fertilité et au développement :H360Fd).

ToxiLabo est l’un des rares laboratoires au monde, privé et indépendant, en mesure de réaliser vos analyses de plomb sous accréditation Cofrac aussi bien sur des prélèvements environnementaux (prélèvements surfaciques ou atmosphériques) que sur des échantillons biologiques (sang, urine).

N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus de renseignements sur ces analyses.

Les commentaires sont fermés.